Habiter 2020/2022

Sor­tis de nos cav­ernes, il y a quelques mil­lions d’années hommes, femmes et enfants se con­stru­isent au fil des siè­cles leurs abris en fonc­tion des con­nais­sances et des usages. Cahute, mai­son en bois, en briques, béton plus ou moins armés con­tre les ava­nies du temps ; seul.e.s au milieu des bois ou des champs, rassem­blés pour con­stituer un vil­lage et main­tenant super­posés dans des immeubles à taille plus ou moins humaine, notre logis évolue au fil des siè­cles.

D’une époque gré­gaire où les humains restaient pour cer­taines et cer­tains dans le même périmètre sans jamais pou­voir repouss­er la ligne de l’horizon, nous avons aujourd’hui la pos­si­bil­ité de chang­er d’habitation comme bon nous sem­ble au gré de nos moyens et de nos his­toires.

En nous instal­lant quelque part, qu’acceptons-nous de partager ?
Est-ce pour dévelop­per notre nid douil­let à l’abri des regards extérieurs ?
Que met­tons-nous en partage de cette vie entre famille, économie, tra­vail ?   Com­ment habitons-nous un quarti­er pour lui don­ner une taille humaine quand l’environnement s’y prête plus ou moins ?
Une fois par­tis, les meubles déjà débal­lés dans un ailleurs, que reste-il ici de notre pas­sage ?
En apparence, rien ou presque. Plus de traces de doigts sur les vit­res, d’empruntes sur les parois. Une trace dans la mémoire de ceux et celles que nous avons croisés ici ou là ? Un peu de notre human­ité ne serait-elle pas glis­sée entre les pier­res, les couch­es de pein­ture ou de papiers-peints ?

La Mai­son Théâtre pour­suit son par­cours au sein de la cité Spach avec un troisième pro­jet qui se déroulera en trois ans avec deux autri­ces :

Sabine Tamisier et Céline Bernard

Deux regards sur la cité Spach, deux approches dif­férentes de la thé­ma­tique, deux textes qui se crois­eront, s’entremêleront  pour la nou­velle déam­bu­la­tion théâ­trale dans les dif­férents lieux de la cité Spach avec des enfants, des adolescent.es et des adultes du quarti­er et/ou d’ailleurs.

2020

FÉV + AVRIL : 2 semaines de rési­dence de Sabine Tamisi­er
MAI : pre­mière ver­sion du texte
4 JUILL : présen­ta­tion lors de « Spach en fête »

2021

2 semaines de rési­dence de Céline Bernard
MAI : pre­mier ver­sion du texte
JUILL : présen­ta­tion lors de « Spach en fête »

2022

rési­dence croisée de Sabine Tamisi­er et de Céline Bernard
élab­o­ra­tion du texte défini­tif
MARS : ver­sion défini­tive
JUIN / JUILL : déam­bu­la­tion théâ­trale avec des enfants, des adolescent.es et des adultes du quarti­er ou d’ailleurs

Le pro­jet « Spach Land » a été con­stru­it en parte­nar­i­at avec l’association Viva Spach, Le Col­lège Vauban, l’équipe Saint Vin­cent